Décès de Jeanine BESSON

Le comité de l’ASV vous fait part de son immense tristesse du décès de Jeanine Besson, à l’âge de 87 ans.  
Nous remercions à Otto Bögli pour la rédaction du texte que nous vous laissons à connaitre la biographie de notre Jeanine. 
Biographie de Jeanine Besson Avant Noël 2020
Jeanine Besson est décédée au bel âge de 87 ans.
Elle était la sœur de Jean-Claude Besson, président d’honneur de l’Etoile sportive des sourds Lausanne (aujourd’hui Association des sourds vaudois)
qui a aussi quitté notre monde au mois d’avril 2020. Jeanine a vécu son enfance dans sa famille Orbe.
Comme son frère Jean-Claude, elle a été scolarisée à l’institut des sourds de Moudon.
Elle a aimé la bonne camaraderie à l’Institut et était contente de la présence de son frère.
A la fin de sa scolarité, elle a effectué un bon apprentissage de courtepointière à Yverdon.
Puis a exercé son métier dans une fabrique de meubles à Bussigny.
Lors de la fermeture de cette fabrique, son chef, Charles Rossier, a ouvert son propre atelier de tapissier – décorateur à Chavannes-Renens.
Il a engagé Jeanine qui a été sa seule et unique collaboratrice, laquelle a aimé son job et était prête à réaliser un travail avec professionnalisme à satisfaire les désirs de clients exigeants.
Quand M. Rossier a cessé son activité à sa retraite, Jeanine s’est résignée à effectuer un travail moins intéressant jusqu’à sa retraite : réparer et raccommoder le linge défectueux des établissements hôteliers et hospitaliers dans une blanchisserie au-dessus de Montreux.
D’un caractère joyeux, vif, parfois bien trempé, Jeanine a été active dans la vie associative des sourds.
Son engagement et sa fidélité à participer aux diverses activités de l’Etoile sportive des sourds Lausanne lui vaudra d’être nommée membre d’honneur dans les années 1980.
Après sa retraite elle a assumé, dès 1997 et pendant 16 ans, la responsabilité des activités de la Section des aînés.
Pour la réintroduction de la langue des signes après 100 ans d’interdiction, Jeanine a été aussi une des pionnières à réaliser le projet de l’Association suisse pour l’aide aux sourds (ASASM) à ouvrir un atelier de langue des signes pour développer un enseignement auprès du public.
Avec l’âge, son état de santé la conduit à séjourner dans un EMS à Lausanne, où elle s’est éteinte le 21 décembre 2020.
Son décès est survenu 9 mois après celui de son frère Jean-Claude.
Rédaction par Otto Bögli Lausanne, le 6 janvier 2021